iAlpes

  • Alpes Tourisme et Patrimoine

Castel Savoia

Castel Savoia

Gressoney-Saint-Jean

Castel Savoia, que l'on peut traduire par Château Savoie, et surnomé Royal petit Palais de Gressoney, était la résidence préférée de la reine Margueritte de Savoie.

Lors de ses visites dans la vallée de Gressoney, la Reine Marguerite résidait tout d'abord dans la résidence de chasse du baron Beck-Peccoz, à Staffal sur la commune de Gressoney-la-Trinité, lieu originel de la famille Beck Peccoz, qui se transférera en Bavière.
Depuis cette villa, la Reine Marguerite effectua de nombreuses ascensions dans la région et particulièrement au Mont Rose. Elle n'y reviendra plus jamais après 1894, suite au décès du baron Luigi, frappé d'un infarctus sur le glacier de Grenz, lors de la traversée de Gressoney à Zermatt, et se contentera de promenades dans les alentours de Gressoney.
Le château de la reine Marguerite se dresse au pied du Col de la Ranzola, dans la localité dénommée "Belvédère" dominant toute la vallée jusqu'au glacier du Lyskamm.
Situé en pleine verdure, les travaux commencèrent par la pose de la première pierre le 24 août 1889 et s'achèveront 15 ans plus tard en 1904.
Edifié sur les plans de  l'architecte Emilio Stramucci, qui réalisa diverses décorations néobaroques du Palais Royal de Turin et du Quirinale à Rome, le château est dans un style médiéval.
Les matériaux de construction sont originels des carrières de la vallée de Gressoney.
Le château est composé d'un bâtiment central rectangulaire ajouré avec de nombreuses fenêtres. Le corps est flanqué de cinq tourelles à cuspide, toutes différentes les unes des autres, et une véranda semi-circulaire permet une vue sur toute la vallée.
La décoration du château est effectuée par un jeune peintre et restaurateur, Carlo Cussetti.
Ses œuvres sont de style médiéval comme le désirait l'architecte Emilio Stramucci. La décoration est proche de la nature, dont la représentation composée de fleurs, de frises géométriques et de feuillages entrelacés, dans lesquels  les motifs héraldiques de la Maison de Savoie-nœuds, les devises « FERT » et « Toujours en avant », sont très présentes sur les murs, plafonds et cheminées.
Boiseries et mobilier de style médiéval également, sont l’œuvre du graveur turinois Michele Dellera, fournisseur de la Maison Royale.
Les dépendances comprennent la Villa Belvédère, destinée à l'origine à une hostellerie et à la gendarmerie royale, aujourd'hui propriété des Pères Jésuites de l'institut Leone XIII de Milan, ainsi qu’une maisonnette connue sous le nom d'Ermitage Carducci, dédiée à la mémoire du poète qui fut l'admirateur fidèle et le chantre de la reine Marguerite.
Devant sa gentillesse et sa bonté, la population de Gressoney, la surnomma " la bonne Reine".
La Reine y viendra chaque année, sauf durant la guerre.
Le Club Alpin Italien fit construire un refuge lui donnant son nom plein de reconnaissance, elle tint à assister à l'inauguration du refuge.
Le château appartient depuis 1981 à la Région autonome Vallée d'Aoste. Au pied du manoir a été aménagé un jardin rocheux riche en espèces botaniques typiques de la flore alpine.
La Villa Margherita fut achetée par la Commune de Gressoney-Saint-Jean en 1968 et sera destinée au siège de l'Hôtel de Ville, des bureaux postaux et du Syndicat d'Initiative


Castel Savoia - Gressoney-Saint-Jean

PHOTOS

Recherche d'hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ

A voir

  • Castel Savoia
  • Le Jardin alpin du château
  • Musée de la faune alpestre Beck Peccoz
  • Ecomusée Walser
  • Montée à la Punta Indren, 3260m